Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé Culture

7 habitudes traditionnelles des congolais

Le Congo Brazzaville est riche en culture, avec une variété de tribus ethniques. Bien que certaines pratiques au Congo puissent être courantes dans d'autres pays africains, la plupart restent communes uniquement aux Congolais. Voici sept habitudes traditionnelles des congolais de Brazzaville. Partager les boissons avec les ancêtres Bien que la plupart des gens pratiquent rarement cette cérémonie au 21e siècle, beaucoup de congolais sont encore très familiers avec ce rituel. Partager un verre avec vos ancêtres, est un signe de respect. Lors d’un mariage traditionnel congolais, le père ou le grand père de la mariée prend la bière traditionnelle, connue sous le nom de Tsamba ou Tcham-tcham , et la verse par terre.  C'est une façon de partager la boisson avec les ancêtres, afin qu'ils puissent célébrer l'événement avec la famille. On dit aussi qu'en faisant cela, vous montrez un signe de respect à vos ancêtres, et donc ils garderont un œil vigilant sur vous de l'aut

Voici pourquoi il ne faut pas uriner dans une rivière

Il est assez fréquent de voir des personnes qui se retrouvent à uriner dans des rivières. Cela se produit souvent au cours d’un voyage par la route où l’envie d’uriner est présente. Il faut cependant éviter de le faire car cela peut être dangereux pour votre propre santé. En effet, il y a quelques années, un jeune amazonien a vu un poisson pénétrer dans son pénis pendant qu’il urinait dans une rivière. Il a essayé de le retirer sans succès, le poisson a pu pénétrer l’organe génital du jeune homme et a continué sa route dans l’urètre, occasionnant de fortes douleurs. Il n’a pu être retiré à l’hôpital qu’au bout de quelques jours. Cet étrange poisson s’appelle le Candiru. Il évolue généralement dans le bassin du fleuve amazonien ainsi que dans ses affluents. Il s’agit d’un poisson reconnu pour être redoutable car lorsqu’il chasse les autres poissons, il s’introduit dans leurs orifices naturels, les mords, puis sectionne une artère et se gave du sang de sa victime.  Chez l’homme, le Candi